Les médias locaux: une nécessité démocratique

Voici l’introduction d’un texte que j’ai été invitée à rédiger pour le magazine Options politiques, publié par l’Institut de recherche sur les politiques publiques.

L’arrivée du Web et de nouvelles technologies numériques à grande échelle dans nos foyers a révolutionné nos façons de communiquer et de consommer. Or, si les médias d’information sont plus consultés que jamais grâce à la multiplication des plateformes, ils peinent à traverser une crise qui s’étire maintenant sur plus d’une décennie.

Résultat : nous assistons à une extinction accélérée des voix médiatiques hors des grands centres. Au Canada, environ 260 médias, dont plus de la moitié sont des journaux communautaires, ont disparu au cours des dix dernières années.

Au Québec, pas moins d’une quarantaine de médias spécialisés en information locale, pour la plupart des hebdomadaires imprimés, ne sont plus. La moitié de ces publications ont disparu au terme de ce qu’on a appelé « la guerre des hebdos », une lutte commerciale divisant Sun Media, une filiale de Québecor, et TC Transcontinental, qui s’est étirée sur près de cinq ans au Québec et a entraîné une chute drastique du coût des publicités.
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s