Au tribunal: exit Twitter!

Selon cet article du Soleil, l’utilisation des médias sociaux (comprendre: Twitter) lors d’audiences au tribunal sera temporairement interdite et ce, dès la mi-avril.

Cela s’inscrit dans de nouvelles lignes directrices sur l’utilisation des appareils électroniques en salle d’audience, qui inclut les cellulaires et tablettes, entre autres. Il sera cependant possible d’envoyer un message texte ou de tweeter de l’extérieur de la salle d’audience. Des nouvelles consignes, notons la suivante:

Il est interdit de diffuser ou de communiquer des messages textes, des observations, des informations, des notes, des photographies, des enregistrements audio ou vidéo à partir de la salle d’audience vers l’extérieur.

Bien que le message ne s’adresse pas exclusivement aux journalistes, on peut comprendre facilement les raisons qui ont poussé la magistrature à interdire le tout. Des sanctions pourraient être appliquées dans le cas du non respect de la consigne.

L’article mentionne par exemple le cas du procès du Juge Delisle, accusé et reconnu coupable du meurtre prémédité de sa femme. Des journalistes auraient utilisé leur cellulaire pour filmer et photographier l’audience.

Le principal motif qui a amené la magistrature à interdire l’utilisation de ces appareils électroniques est le désir de minimiser les nuisances potentielles au bon déroulement du procès.

Je pense aussi que la Cour cherche à préserver certaines informations qui seront connues du public alors qu’elles devraient demeurer dans l’enceinte du palais de justice. Comment expliquer que les gens à l’extérieur du tribunal soient parfois davantage informés que certains qui se trouvent à l’intérieur?

Évidemment, depuis l’arrivée de Twitter, surtout, il est devenu facile, voire souhaitable, de communiquer l’information en direct, minute par minute. Ainsi, les journalistes judiciaires, même s’ils préparaient un topo à la fin de chaque journée d’audience d’un procès, par exemple, pouvaient alimenter leur fil tout au long de la journée et ainsi tenir informé leur auditoire – et leur patron – du déroulement des événements. Ce faisant, les plateformes en ligne des médias pouvaient mettre à jour leurs dépêches sur le sujet en tout temps, offrant du coup à leur public un service d’information instantané et détaillé. Détaillé parce qu’en fin de journée, le journaliste doit faire le tri des informations recueillies durant le reportage pour n’en garder que les plus importantes pour son article ou sa capsule. Ainsi, Twitter permet aux journalistes de communiquer tous les éléments, même si ceux-ci ne seront majoritairement pas repris pour la diffusion officielle de la nouvelle.

Peut-être est-ce aussi une façon d’empêcher que des informations qui doivent à priori demeurer confidentielles ne s’ébruitent, ou qu’une ordonnance de non-publication ne soit pas respectée.

Je vous invite fortement à lire la chronique d’Yves Boisvert sur le sujet; elle vaut la réflexion.

Je me demande aussi: la diffusion en direct d’informations provenant du tribunal vers l’extérieur a-t-elle une influence sur le déroulement du procès? Si oui, la mesure y trouve toute son importance.

Imaginez. Un témoin important apprend par les médias des informations qu’il ignorait jusqu’à présent dans le cadre du procès qui le concerne. Cela pourrait avoir une incidence sur son témoignage, si la nouvelle information change quelque perception que ce soit chez le témoin.

Cela me rappelle le très médiatisé procès de Guy Turcotte, où le grand public avait eu connaissance d’informations auxquelles les jurés n’ont pas eu accès avant de délibérer.

Les procès avaient lieu bien avant l’avènement des appareils mobiles et des médias sociaux. On peut certainement s’en passer quelques heures.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s