GCM: les régions « tablettées »

Depuis mercredi, les quotidiens de Groupe Capitales Médias ont leur propre application mobile. Une excellente nouvelle pour les travailleurs de La Voix de l’Est, de La Tribune, du Nouvelliste, du Soleil, du Quotidien et du Droit, qui du temps où ils étaient dans le giron de Gesca, attendaient impatiemment d’être intégrés au projet La Presse +, un jour qui n’arrivait jamais…

Le projet est pour nous tous une grande fierté et signe d’un avenir prometteur. Et à notre plus grand bonheur, les applications de chaque quotidien connaissent déjà un bon succès dans leur milieu respectif. À titre d’exemple, celle du Soleil s’est hissée au sommet des applications les plus téléchargées sur l’App Store; celles du Nouvelliste et de La Tribune ont complété le top 3 le jour du lancement. D’ailleurs, GCM a annoncé ce matin que plus de 50 000 téléchargements de l’une ou l’autre des applications du groupe avaient été faites dans les 50 heures suivant leur lancement.

Et jusqu’à présent, la réponse du public semble fort positive, si on se fie aux divers commentaires reçus de part et d’autre.

Évidemment, on compare ces applications à La Presse +, étant donné les liens qui ont autrefois uni tous ces quotidiens. Outre le fait que La Presse + n’est disponible que sur tablette alors que L’incontourn’app est disponible sur tablette et mobile, une grande distinction sépare les deux gadgets.

Contrairement à Gesca, qui abandonnera entièrement l’édition papier de La Presse le 1er janvier, les quotidiens GCM font de leur côté le pari du multiplateforme. Voici une explication de Martin Cauchon au quotidien Le Devoir:

« Le papier demeure et va demeurer, dit au Devoir Martin Cauchon, propriétaire du nouvel empire de presse hors métropole. On l’utilise comme fer de lance pour se projeter sur d’autres plateformes sur lesquelles nous allons greffer une stratégie de médias sociaux pour ramener les lecteurs, les intéresser à nos contenus. Je ne vois pas l’univers du numérique comme menaçant. Au contraire. Je vois ça comme une occasion de développement pour nous. »

C’est que, plutôt que de se concentrer sur une clientèle bien précise, — les 25 – 54 ans—  comme le fera La Presse, GCM compte plutôt élargir son lectorat en maintenant le papier en parallèle. Ce faisant, les deux entreprises, dont le divorce se consomme graduellement depuis mars, optent pour des stratégies en apparence aux antipodes l’une de l’autre.

Mais au-delà de tout cela, l’arrivée de ces applications est présage d’un réel avenir pour les quotidiens régionaux et ses artisans, dont le futur était incertain avant l’arrivée d’un nouveau propriétaire.

Et cela ne peut être que profitable à l’information régionale.

Minute autopromo: si vous n’avez pas vu l’application, je vous invite à la télécharger ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s