Congrès techno

Une fois de plus, les journalistes se sont donnés rendez-vous à Québec pour discuter de différents enjeux en lien avec leur métier.

Cette année, le congrès avait pour terme « Le numérique, et après? », mettant la table à une réflexion sur l’impact des nouvelles technologies et l’arrivée de nouvelles plateformes sur le travail des journalistes. Plus facile ou plus complexe, être journaliste à l’ère numérique? Une question qui n’a pas de réponse tranchée et à laquelle les nuances sont nombreuses.

On s’est aussi intéressé à ce qui s’est passé de l’autre côté de l’écran, c’est-à-dire aux fameux « trolls », ces Internautes qui se plaisent à provoquer et à tourmenter les journalistes. Un atelier et un panel étaient consacrés à ce que plusieurs considèrent comme un fléau de l’ère numérique.

En outre, un atelier sur la programmation de « robots reporters » a été offert par le tout nouveau lauréat de la bourse Arthur-Prévost, Naël Shiab. De nouveaux entrepreneurs en journalisme, qui tentent l’aventure du journalisme sur le web, sont venus témoigner de leur expérience.

Une tribune a aussi été accordée aux jeunes et aux vieux loups, qui ont échangé sur les différences entre leurs pratiques face à la technologie, qui affecte aussi la manière de traiter de la culture.

Qui dit Internet dit aussi canulars. Autre plaie du Web, les fausses nouvelles pullulent depuis que des sites satyriques ou parodiques ont envahi la Toile. Comment démasquer l’imposture? Comment ne pas se faire prendre? Quelques trucs et astuces ont été abordés pour permettre aux journalistes de lutter contre la désinformation.

On a aussi invité les patrons de deux groupes de presse régionaux, Martin Cauchon de Groupe Capitales Médias, et Claude Poulin de Néomédia, à nous entretenir du virage numérique et web de leurs entreprises, en plus de nous parler de leur vision de l’avenir de la presse régionale. TC Média n’est pas en reste, puisqu’une application mobile pour les hebdomadaires régionaux sera lancée mercredi.

Un panel sur le journalisme vidéo, un second sur Facebook et un autre sur la résistance de la couverture judiciaire aux changements technologiques ont aussi été tenus au Château Frontenac, samedi.

L’invité d’honneur de ce congrès était Greg Barber, directeur des projets numériques au Washington Post.

Notons également une discussion sur l’état de la liberté de presse québécoise, dans la foulée du dépôt futur d’un rapport sur le sujet, d’un panel sur le chef du Parti Québécois, Pierre Karl Péladeau et l’indépendance journalistique, un retour sur la couverture des élections fédérales, un tour d’horizon de la publicité native et un très houleux débat sur les radios parlées de Québec ont aussi figuré au programme, qui a donné du fil à retordre aux congressistes qui avaient l’embarras du choix.

Le tout s’est conclu par l’assemblée générale annuelle de notre fédération, au cours de laquelle on a dévoilé les résultats des élections au conseil d’administration.

Si je me réjouis que mon amie et consœur de la section Montérégie Lise Millette a obtenu un mandat de deux ans à la présidence, je salue également son colistier Jean-Philippe Cipriani. Je félicite également mes collègues élus ou réélus sur le conseil d’administration de même que les nombreux candidats ayant sollicité un mandat. Pour une organisation qui œuvre à défendre la liberté de presse, qui rappelons-le est un des remparts de la démocratie, une course à la présidence et de nombreuses candidatures ont permis de faire ressortir un débat d’idées et de démontrer à quel point la FPJQ est saine et débordante de vitalité.

En terminant, je tiens à utiliser cette tribune pour remercier mes collègues, consœurs et confrères de leur confiance, eux qui m’ont élue membre du conseil d’administration de la FPJQ à titre d’administratrice- Régions. Je compte apporter au volet national les préoccupations des sections régionales, tout en mettant en place une plus grande concertation entre elles et en poursuivant à dénoncer les entraves à la liberté de presse hors des grands centres.

Un résumé de certains ateliers auxquels j’ai assisté sera publié sur ce blogue au cours des prochains jours.

Publicités

2 réflexions sur “Congrès techno

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s